• Les Jeux Olympiques n’ont pas toujours étés tels que nous les connaissons aujourd’hui; en effet, les premiers Jeux Olympique furent célébrés dans l’Antiquité. Certaines épreuves étaient différentes d’aujourd’hui. Mais le plus gros changement entre les Jeux Olympiques antiques et les Jeux contemporains est qu’aujourd’hui, ils se déroulent dans différents endroits du monde alors que dans l’Antiquité, ils étaient toujours célébrés à Olympie, en Grèce.

     

    Course à pied représentée sur un vase antique

    Histoire

    Selon les récits historiques, les premiers Jeux Olympiques antiques eurent lieus en 776 avant J-C. Ils étaient dédiés aux dieux grecs et se déroulaient dans les plaines d'Olympie. Ils ont été célébrés jusqu'en 393 après J-C. Dès le début du Xeme siècle avant J-C, Olympie fonctionna comme un lieu de rencontre destiné aux activités religieuses et politiques. Au centre s'élevaient les majestueux et fastueux temples de Zeus et d'Héra. Le Stade pouvait accueillir 40 000 spectateurs. D’autres constructions furent bâties dans les alentours jusqu'au IVe siècle avant J-C, pour servir de lieu d'entraînement ou d'hébergement.                                                                                                                          Le gagnant  était récompensé immédiatement après la compétition. À l'annonce du nom du gagnant par le héraut, un hellanodice plaçait une palme dans ses mains, tandis que les spectateurs l'acclamaient et lui jetaient des fleurs. On lui nouait des rubans rouges autour de la tête et des mains en signe de victoire.                             La cérémonie officielle de remise des prix se déroulait le dernier jour des Jeux dans le vestibule surélevé du temple de Zeus. D'une voix forte, le héraut annonçait le nom du vainqueur olympique, de son père et de sa cité. Puis, l'hellanodice ceignait la tête du vainqueur d'une couronne faite d'un rameau d'olivier; le kotinos.

     

    Lexique

    héraut: personne qui annonce un évènement

    héllanodice: dans l’Antiquité, c’était un juge aux jeux olympiques

    Zeus: Zeus est le roi des dieux dans la mythologie grecque

    Héra: Dans la mythologie grecque, Héra est la sœur et la femme de Zeus.


    votre commentaire
  • l’Etat Islamique ne vise pas que les personnes; à la bibliothèque de Mossoul, le dimanche 22 février, 8 000 livres extrêmement rares ont étés brûlés par des djihadistes de l’Etat Islamique. Ces ouvrages étaient pleins d’informations sur le passé des ancêtres des habitants actuels qui ont toujours vécus dans la région.  Ces livres étaient non seulement l’héritage culturel des gens qui ont toujours peuplé la région mais ils étaient aussi un extraordinaire trésor historique. Toutes ces informations qui ont mis des siècles à s’écrire ne sont plus que poussière aujourd’hui.

     

    Destruction des ouvrages de la bibliothèque

     

    Destruction

    Le dimanche 25 février à la bibliothèque de Mossoul, les terroristes du groupe armé de l’Etat Islamique ont brulé 8 000 livres rares en utilisant des bombes artisanales. Les terroristes ont détruit un endroit dans la bibliothèque, ouvert en 1921 qui contenait des manuscrits du XVIIIe siècle, des journaux irakiens du début du XXe et des objets datant de plusieurs siècles dont un sextant et un sablier. En saccageant cette bibliothèque, ils ont aussi détruit une église et une école de théâtre. En décembre 2014 les terroristes avaient aussi détruit une autre bibliothèque; c’était celle de l’université de Mossoul en Iraq. Tous ces événements ont causé énormément de morts et de graves blessures.


    Histoire

    La bibliothèque de Mossoul est une bibliothèque publique située au nord de l'Iraq. On peut trouver une énorme quantité de livres, manuscrits, journaux et roulaux rares certains datant de 5 000 avant Jésus-Christ. La collection de la bibliothèque est aussi composée de livres vieux de plusieurs siècles comme des manuscrits du XVIIIeme siècle, des ouvrages syriens du XIXe siècle et des objets antiques. Mossoul est une cité au nord de la Mésopotamie. C’était une cité état gouvernée par le sultan Seldjoukide. Le musée abrite des objets datant des périodes assyrienne et hellénistique, qui précèdent l'ère chrétienne de plusieurs siècles. Le musée de Mossoul a été construit en 1952 a Baghdad. Il contient de nombreuses œuvres inestimables dont certaines ont étés transférées au British Museum au sud du U.K provenant de civilisations Mésopotamiennes.

     

    Lexique

    bombes artisanales: bombes faites a la main, sans machines

    Mossoul: Mossoul est une ville située au nord d’Iraq capitale du chef-lieu de la province de Ninive

    Baghdad: Baghdad est la capitale de l’Irak et de la province de Baghdad

    Mésopotamie: La Mésopotamie est une région historique du Moyen-Orient située dans le Croissant fertile, entre le Tigre et l'Euphrate


    votre commentaire
  • Notre site a un symbole: c’est un sablier car c’est ce qui représente le mieux ce que nous faisons. Notre rôle principal est de prévoir les attaques terroristes mais notre site permet aussi de se cultiver et de s’informer sur les attaques de l’état islamique.

    Pourquoi ce symbole?

    Le rôle d’un sablier est de représenter le temps. Le patrimoine culturel est un trésor tel que si ce dernier est en péril, tous le monde autour de lui est en péril. Le temps est si précieux en ce lieux que c’est un sablier qui peut le représenter. Dans l’Histoire de ce patrimoine à préserver, ce sablier représente deux choses:

     


    Le haut: la partie supérieure représente le temps qui s’écoule aujourd’hui.

    Le bas: la partie inférieur réprésente le temps qui s’est déjà écoulé jusqu’à aujourd’hui.

    Le bois: la partie en bas du sable en bois représente le patrimoine culturel tout entier.



    Mais que représente ces indiquations me direz-vous? Elles symbolisent la vieillesse du patrimoine culturel qui cache encore bien des secrets, qui ne s’est pas construit en un jour et aujourd’hui le patrimoine culturel est en péril...

     

    Mais ce que ce sablier peut représenter d’autre est bien plus cruel...

     

    Le haut: la partie supérieure représente le temps de différence entre le temps que les gens agissent pour protéger leur patrimoine culturel et le danger actuel.

    Le bas: la partie inférieure représente le danger actuel qui menace le patrimoine culturel

    La partie en bois: la partie en bois en bas du sable représente le patrimoine culturel tout entier.

     

    Notre symbole montre a la fois a quel point le patrimoine culturel et l'Histoire sont merveilleux mais il montre aussi a quel point le patrimoine culturel est en danger.


    votre commentaire
  • Une momie vieille d’au moins 3 600 ans à été découverte sur le site antique de Louxor par une équipe d’archéologues espagnols. Louxor se situe aujourd’hui sur l’emplacement de la ville de Thèbes, la capitale de la Basse Egypte durant l’Antiquité. L’équipe d’archéologues avait déjà trouvé des objets archéologiques sur le site…

    La momie dont l'identité n'a pas été identifiée a été trouvée dans un sarcophage en bois sur un ancien site funéraire

    Le sarcophage retrouvé

     

    Découverte

    C’est une découverte très intéressante: une momie vieille de 3 600 ans a été trouvée dans un sarcophage en bois sur un ancien site funéraire. Dans la cité antique de Louxor en Egypte, une équipe d’archéologues espagnols ont découverts un sarcophage en bois long de 2 mètres et large de 50 centimètres sur un ancien site funéraire. Cette découverte d'un sarcophage orné de dessins de plumes est très rare. Sur les côtsé du sarcophage, les archéologues ont également observé toute une série de hiéroglyphes. Les dessins de plumes eux, symbolisent Maât, la déesse égyptienne de la justice. Ce qui est incroyable avec ce sarcophage, c’est qu’il présente encore ses couleurs originales et que les inscriptions comme les dessins sont assés bien conservés. Le plus intéressant reste que le sarcophage n'était pas vide. A l'intérieur, les archéologues y ont retrouvé un corps momifié. Ils estiment que la momie daterait d'au moins 3.600 ans et remonterait donc à la XVIIe dynastie. Les archéologues espagnols à l'origine de la trouvaille n'en sont pas à leur première découverte: l'an passé, ils avaient déjà découverts le sarcophage en bois d'un garçon de cinq ans datant de la XVIIe dynastie.

     

    Histoire

    Louxor est un site archéologique important qui comprend des tombeaux, le village de Karnak mais le monument le plus symbolique et le plus majestueux de Louxor est le temple de Louxor. Le Temple de Louxor est un temple égyptien construit à Thèbes sous la XVIIIe dynastie, aux alentours de 1300 avant J-C. Il n'en reste aujourd'hui que le grand pylône et des colonnades. Le pylône fut construit sous Ramses Il. Deux obélisques étaient devant le pylône, l'un de 25 mètres de haut, se dresse toujours sur un socle et l’autre se trouve aujourd’hui sur la place de la Concorde, à Paris. Devant le temple, il y a deux colosses de granit représentent Ramses II assis. La construction du temple fut commandé par Aménophis III à son architecte Amenhotep. Délaissé durant le règne du pharaon réformateur Akhenaton, les travaux seront repris sous Toutankhamon. Ramses II fera ajouter le grand pylône et une nouvelle salle hypostyle. Les pharaons nubiens du VIIIe siècle avant J-C lui ajouteront le mur d'enceinte. Dans sa version finale, il faisait 260 mètres de longueur pour environ 50 mètres de largeur. L'entrée du temple était encadrée de deux obélisques. Elles furent offertes à la France de Louis-Philippe par Méhémet Ali, mais seule celle de gauche fut abattue et transportée vers la France. Elle est à présent sur la place de la Concorde à Paris. En échange des obélisques, la France offrit une horloge qui orne aujourd'hui le minaret d'une mosquée du Caire.

     

    Lexique

    hiéroglyphe: écriture égyptienne destinée à orner les temples et les tombeaux royaux.

    XVIIème dynastie: Elle couvre la période de vers -1648 à -1569.

    Thèbes: Thèbes (aujourd'hui Louxor) était la capitale de la Basse Egypte.

    XVIIIème dynastie: La XVIIIe dynastie commence en -1550 et se termine en -1292

    Akhenaton:  Akhenaton est le dixième pharaon de la XVIIIe dynastie

    Toutankhamon: Toutânkhamon est le onzième pharaon de la XVIIIᵉ dynastie

    Louis-Philippe: Louis-Philippe I, né le 6 octobre 1773 à Paris, mort en exil le 26 août 1850 à Claremont, est un roi français.

    Méhémet Ali: Méhémet-Ali, né le 4 mars 1769 à Kavala en Macédoine orientale et mort le 2 août 1849 à Alexandrie en Égypte, est un vice-roi d'Égypte.

    Amenhotep: Amenhotep fils de Hapou est un architecte, scribe, militaire et sage égyptien mort au XIVe siècle avant J-C, courtisan du pharaon d'Amenhotep III.

    Aménophis III: Amenhotep III est le neuvième pharaon de la XVIIIᵉ dynastie


    1 commentaire
  • Ces jardins sont un édifice antique, considérés comme une des sept merveilles du monde. Ils auraient étaient contruits par Nabuchodonosor II, pour rappeler à son épouse, Amytis de Médie, les montagnes pleines de végétations de son pays natal (La Médie se situe aujourd'hui en Iran). Lors de fouilles au début du XXe siècle, l'emplacement des jardins a été découvert.

     

    Les jardins suspendus de Babylone

     

    Histoire

    Les jardins suspendus de Babylone auraient été construit dans la ville de Babylone, en Irak, au VIe siècle avant J-C. Ils s’étendaient sur une vingtaine de mètres dans la ville. Ils constituent l'une des 7 merveilles du monde antique les plus mystérieuse. En effet, aucun texte babylonien les citant n'a été retrouvé et on ignore même la date de sa destruction. Après la redécouverte des premiers sites archéologiques mésopotamiens à partir du milieu XIXe siècle, les artistes peuvent proposer des représentations de Babylone et de ses monuments inspirées par les publications scientifiques, mais, comme pendant longtemps, ils ne disposent que de sources artistiques et architecturales assyriennes ce qu'ils proposent est peu en accord avec ce que vont révéler les fouilles de Babylone.

     

    Lexique


    Nabuchonodosor II : Il a régné sur le plus vaste empire qu'ait dominé Babylone.


    votre commentaire