• Hercule ou Héraclès en grec était le fils du dieu Zeus et d'Alcmène, épouse du roi de Thèbes, Amphitryon. Hercule était promis à une grande destinée et fit bien vite preuve de courage et de force. Ce héros grec doté d’une force colossales accomplit dans sa vie les douze travaux d’Hercule.

     

    Image result for hercule mythologie grecque      

    Les douze travaux d’Hercule

     

    Histoire

     

    Hercule est un demi-dieu et héros célèbre par sa force, son courage et ses nombreux exploits légendaires.

    Zeus, sous l’apparence d'Amphitryon, le roi de Thèbes mit Alcmène enceinte de Hercule. Hercule, fils de Zeus, devait régner sur les royaumes de Mycènes et de Tirynthe. Héra, femme de Zeus et déesse du mariage, jalouse conclut avec ce dernier le pacte suivant: si Hercule venait à naître avant son cousin, il règnerait sur ces deux royaumes. Mais s'il venait à naître après, il devrait obéir à son cousin qui règnerait. Héra avait pour alliée sa fille, Ilithye, la déesse des accouchements qui s'arrangea pour qu'Eurysthée, le cousin d’Hercule naisse avant lui. Peu après, Alcmène donna naissance à deux enfants : Iphiclès et Hercule. Hercule eu pour berceau le bouclier du roi de Thèbes, Amphitryon.

    Alors qu'il était couché dans son berceau, Héra, qui avait juré la perte de l'enfant, introduisit dans la chambre d'Hercule un panier et disparut.

    Deux énormes serpents sortirent alors du panier et se dirigèrent vers Hercule. Ils se glissèrent dans le bouclier et s'enroulèrent autour du nouveau né qui les saisit violement par le cou et les étrangla.

    Pour rendre Hercule plus fort, Zeus avec l'aide d’Hèrmes, décida de lui faire boire le lait d’Héra durant le sommeil de la déesse. Hercule téta Héra si fort que le lait continua de jaillir abondamment de la poitrine divine donnant naissance à la Voie Lactée.

    Zeus chargea Amphytrion d'élever Hercule comme son propre fils. Plusieurs maîtres se succédèrent auprès d'Hercule pour l’instruire dont Linos qui gifla un jour l'enfant. Hercule le frappa en retour mais Linos tomba, mort.

    Amphytrion décida d'exiler Hercule dans les montagnes jusqu'à sa majorité.

    A la veille de ses dix huit ans, Hercule partit chasser un lion qui s'attaquait fréquemment aux troupeaux des bergers voisins. Il le poursuivi pendant 2 mois avant de le tuer. Il le dépeça pour présenter sa dépouille à Thèbes lors de son retour. En arrivant à Thèbes, il croisa les ambassadeurs d'Erginos, roi de la ville d'Orchomène venant réclamer un tribut de cent bœufs à Amphytrion comme chaque année. Hercule les empêcha de passer et leur trancha le nez et les oreilles avant de les renvoyer à leur roi. S'en suivit un combat dans lequel Amphytrion perdit la vie. Hercule dévia le cours d'un fleuve du Cithéron pour inonder la plaine où de déroulait les combats et tua d'une flèche Erginos. Les survivants rentrèrent chez eux avec pour consigne d'amener chaque année un tribut de deux cents bœufs à Thèbes. Le nouveau roi de Thèbes, Créon, accueillit Hercule en libérateur et lui offrit la main de sa fille Mégara, dont hercule était tombé amoureux. Ils fondèrent un foyer et eurent trois enfants.

    Héra, qui ruminait sa vengeance et rendit fou Hercule. Il tua alors ses trois enfants et sa femme. Après s'être souillé du sang de ses enfants et de sa femme, Hercule s'en repentit. Il se rendit à Delphes pour demander à Apollon comment se racheter. L'oracle lui ordonna de se rendre à Tirynthe, et de se mettre, pendant douze ans, au service du roi Eurysthée. Eurysthée imposa successivement au fils d'Alcmène les tâches les plus difficiles qu'on puisse imaginer; les douze travaux d'Hercule.

     

    Lexique

     

    Thèbes: Thèbes est une ville grecque qui fut dans l'antiquité l'une des principales cités de Grèce, et était liée à de très nombreux mythes antiques.

    Orchomène: Orchomène de Béotie est une ancienne cité grecque sur le fleuve Céphise, au nord de la plaine du lac Copaïs

    Créon: dans la mythologie grecque, Créon, le fils de Ménécée, est roi de Thèbes, ville sur laquelle il règne à trois reprises : après la mort de Laïos, après la disgrâce d'Œdipe et après la mort d'Étéocle

    Delphes: Delphes est un grand sanctuaire en pleine montagne, sur les flancs du mont Parnasse qui domine la Grèce centrale de ses 2459 mètres

    Tirynthe: Tirynthe est une ville de la Grèce antique, en Argolide, à 2 kilomètres au Nord de Nauplie

    votre commentaire
  • Ivan IV Vassiliévitch, dit Ivan le Terrible, né le 25 août 1530 à Kolomenskoïe et mort le 28 mars 1584 à Moscou, est le grand-prince de Vladimir et Moscou de 1533 à 1584, et le premier tsar de Russie de 1547 à 1584.

     

    portrait d’Ivan IV

     

    Histoire

     

    Ivan IV a longtemps été attendu de Vassili III et de sa seconde épouse, Héléna Glinska. Il naît le 25 août 1530 mais Vassili III meurt le 4 décembre 1533 et Ivan lui succède. Le garçonnet avait trois ans et était trop jeune pour régner. Le pouvoir est donc exercé par un conseil de régence conduit par sa mère et par vingt boyards.                                                                                                         

    Ivan IV a régné au XVIe siècle sur la Russie. Les soviétiques le considèrent comme un héros, surtout parce qu’il les a délivré de leurs ennemis.                                   Ivan IV a été le premier tsar à dominer la Russie depuis Moscou. Il était selon certains un homme intelligent, fin militaire et droit. Mais selon d’autres un homme fragile, très violent et surtout capable d’une grande cruauté; il prenait du plaisir à torturer son prochain.

    Ivan IV a longtemps été attendu de Vassili III et de sa seconde épouse, Héléna Glinska. Il naît le 25 août 1530 mais Vassili III meurt le 4 décembre 1533 et Ivan lui succède. Le garçonnet avait trois ans et était trop jeune pour régner. Le pouvoir est donc exercé par un conseil de régence conduit par sa mère et par vingt boyards. Ivan semble avoir été maltraité dans son enfance alors qu’il devait monter sur le trône. Cette période de sa vie l’a profondément marqué, au point même d’influencer la plupart de ses choix et notamment celui d’instaurer un régime de terreur. Il était jeune et donc totalement impuissant face à cette situation. C’est une fois conscient de toute sa puissance qu’il comprit que les rennes du pouvoir lui appartenaient. C’est ainsi qu’il fini par lâcher une meute de chien sur le chef des boyards, l’homme qui le maltraitait.

    C’est à l’âge de 17 ans qu’il a épousé sa promise, une très belle jeune fille. Il s’est ensuite proclamé Grand Tsar de toute la Russie, dominant ainsi cette dernière. Il lui fallait gagner en crédibilité, c’est pour cela qu’il tint à défaire le peuple Mongol, en 1552. Il avait alors vingt-deux ans.

    Malheureusement, la mort tragique de sa jeune épouse laissa un grand vide dans sa vie et dès l’or, il devint de plus en plus tyrannique. C’est a ce moment que la politique de terreur fut mise en place.

    Le 15 novembre 1581, Ivan le Terrible cause la mort de son fils le tsarévitch Ivan Ivanovitch en le frappant mortellement de son sceptre, alors que celui-ci était intervenu pour protéger l'enfant que portait sa troisième femme Yelena Cheremetiev, agressée par le tsar au motif qu'elle portait des vêtements inconvenants. Ivan Ivanovitch agonise quatre jours durant et malgré les prières incessantes de son père, il meurt le 19 novembre.

     

    Lexique

    Kolomenskoïe: Kolomenskoïe est un parc et un village ancien avec plusieurs églises orthodoxes, situé à 10 km au sud du centre de Moscou

    Vassili III: Vassili III Ivanovitch, né le 25 mars 1479 et mort le 3 décembre 1533, est grand-prince de Vladimir et Moscou de 1505 à 1533.

    Héléna Glinska: Héléna Glinska est la seconde femme du grand-prince Vassili III

    boyards: les boyard font partis de l'aristocratie des pays orthodoxes non grecs d'Europe de l'Est


    votre commentaire
  • Arsinoé II  est la fille de Ptolémée Ier et de son épouse Bérénice Ire. Sa date de naissance est au plus tard en -316. Elle est successivement l'épouse de Lysimaque, de Ptolémée Kéraunos (son demi-frère) et de Ptolémée II (son frère).

     

    Statue représentant Arsinoé II

     

    Histoire

     

    Lysimaque, très amoureux de Arsinoé II, lui offrit plusieurs villes, notamment Ephèse, qui fut rebaptisée en son honneur Arsinoé. Elle réussit à obtenir du roi l'exécution d'Agathoclès, qui était le fils de  Lysimaque et d'une première épouse, en prétendant que celui-ci avait comploté contre son père et s'apprêtait à prendre le pouvoir. En fait Agathoclès menaçait la succession au trône de son propre fils aîné. Sa demi-sœur, Lysandra I, qui était l'épouse d'Agathoclès et tout son entourage furent obligés de fuir et ils partirent se réfugier auprès du roi Séleucos I (305-280). Ce dernier entra alors en guerre contre Lysimaque. Il envahit l'Asie Mineure et, en février 281, à la bataille de Couroupédion, Lysimaque fut tué. Arsinoé II s'enfuit et se réfugia à Cassandréia, où elle prit le commandement de la garnison. Peut après, elle épousa son demi-frère Ptolémée Kéraunos (281-279) qui devint roi de Thrace et s'empara aussi du trône de Macédoine. Mais en 280/279, Ptolémée Kéraunos fait assassiner les deux plus jeunes fils de Arsinoé II: Lysimaque, âgé de 16 ans et Philippe de 13 ans. Le troisième Ptolémée de Telmessos échappa de justesse au massacre. Puis, il fit assassiner Séleucos I qui tentait de s'emparer de la Macédoine et dont l'armée venait de franchir l'Hellespont. Arsinoé II réussit une nouvelle fois à s’échapper avec son fils aîné Ptolémée et se réfugia à Samothrace avant de regagner l'Egypte en 279. La même année, Ptolémée Kéraunos fut tué en tentant de repousser une invasion Celte. Ptolémée de Telmessos essaya alors, en vain, de récupérer le trône de Macédoine que son père avait usurpé de 285 à 281, contre Sosthènes (279-277) qui s'était emparé du pouvoir. À la mort de celui-ci, en 277, il pensa être arrivé à ses fins mais il fut chassé du pays par Antigonos Gonatas II (277-239). Arsinoé II eut une grande influence sur la vie à la cour. Cette influence contribua à l'éclat de l'Égypte et à la grande expansion de la puissance Ptolémaïque en dehors du pays. Arsinoé II fut incorporé dans le culte dynastique avec Ptolémée II en 272. Elle mourut en Juillet 270.

     

    Lexique

     

    Ptolémée I: général d'Alexandre le Grand et l'un des principaux diadoques. Désigné Satrape d'Égypte au partage de l'empire d'Alexandre, il en devient roi en -305. Il est le fondateur de la dynastie ptolémaïque qui règne sur l'Égypte jusqu'en -30.

    Bérénice I: quatrième épouse de Ptolémée Ier et mère de Ptolémée II et Arsinoé II.

    Ephèse: l'une des plus anciennes et plus importantes cités grecques d'Asie Mineure.

    Agathoclès: fils de Lysimaque

    Lysandra I: fille de Ptolémée I

    Séleucos I: il fonde la dynastie des Séleucides.

    Couroupédion: Dernière bataille des diadoques, la bataille de Couroupédion s'est déroulée en 281av. J.-C. en Lydie.

    Cassandréia: une des plus importantes cités antiques du Royaume de Macédoine 

    Thrace: région de la péninsule balkanique

    Macédoine: État d'Europe du Sud situé dans la péninsule des Balkans.                                                                                                   Hellespont: passage maritime reliant la mer Égée à la mer de Marmara.

    Telmessos: cité antique située en Lycie à la frontière de la Carie.

    Samothrace: partie de la mer de Thrace, entre Imbros et Thasos à proximité des côtes de la Thrace.

    Sosthène:  stratège de Macédoine

    Antigonos Gonatas II: roi de Macédoine

    Ptolémée II:  pharaon de la dynastie ptolémaïque.








    votre commentaire
  • Les hommes ont grandi à travers l’Histoire et avec eux, le monde a grandi et a changé le quotidien des hommes. Mais avec cette évolution de la vie, les hommes ont vite dû trouver des inventions pour faciliter leur travail et quand ces inventions ont été créé, l’Histoire a commencé. Mais l’invention qui a fait vraiment naître l’Histoire reste l’écriture vers -3 000 avant J-C. La Mésopotamie avec l’Egypte ont été les premières civilisations à utiliser et à créer l’écriture qui aujourd’hui est utilisée quotidiennement. Mais beaucoup de construction de tous les coins du monde et de toutes les civilisations que nous connaissons restent mystérieuses. Mais les secrets de l’Histoire qui ont été percé ne reposent pour la plupart que sur des hypothèses et une seule nouvelle information peut faire basculer les hypothèses en lesquelles nous croyons. L’Histoire reste donc encore très mystérieuse...

     

    Rubrique Histoire  


    Dans la rubrique Histoire, vous trouverez toutes les informations que vous pouvez vouloir chercher. Dans cette rubrique, nous écrivons des articles sur l’Histoire du patrimoine culturel, sur des monuments, sur des objets archéologiques de très grande valeur mais aussi sur des gens importants qui ont changé le cour de l’Histoire tel que de grands monarques, des explorateurs, des savants, des inventeurs,... Nous prenons nos informations de site gouvernementaux et de site très réputés. Nous vérifions toujours au minimum une fois les informations que nous trouvons mais le plus souvent, nous vérifions deux fois nos informations pour être sûrs de vous fournir de bonnes informations. Si nous prenons des informations d’un site gouvernemental, nous allons aller sur deux sites très réputés pour confirmer les informations qui nous sont parvenues.


    votre commentaire
  • Les Jeux Olympiques n’ont pas toujours étés tels que nous les connaissons aujourd’hui; en effet, les premiers Jeux Olympique furent célébrés dans l’Antiquité. Certaines épreuves étaient différentes d’aujourd’hui. Mais le plus gros changement entre les Jeux Olympiques antiques et les Jeux contemporains est qu’aujourd’hui, ils se déroulent dans différents endroits du monde alors que dans l’Antiquité, ils étaient toujours célébrés à Olympie, en Grèce.

     

    Course à pied représentée sur un vase antique

    Histoire

    Selon les récits historiques, les premiers Jeux Olympiques antiques eurent lieus en 776 avant J-C. Ils étaient dédiés aux dieux grecs et se déroulaient dans les plaines d'Olympie. Ils ont été célébrés jusqu'en 393 après J-C. Dès le début du Xeme siècle avant J-C, Olympie fonctionna comme un lieu de rencontre destiné aux activités religieuses et politiques. Au centre s'élevaient les majestueux et fastueux temples de Zeus et d'Héra. Le Stade pouvait accueillir 40 000 spectateurs. D’autres constructions furent bâties dans les alentours jusqu'au IVe siècle avant J-C, pour servir de lieu d'entraînement ou d'hébergement.                                                                                                                          Le gagnant  était récompensé immédiatement après la compétition. À l'annonce du nom du gagnant par le héraut, un hellanodice plaçait une palme dans ses mains, tandis que les spectateurs l'acclamaient et lui jetaient des fleurs. On lui nouait des rubans rouges autour de la tête et des mains en signe de victoire.                             La cérémonie officielle de remise des prix se déroulait le dernier jour des Jeux dans le vestibule surélevé du temple de Zeus. D'une voix forte, le héraut annonçait le nom du vainqueur olympique, de son père et de sa cité. Puis, l'hellanodice ceignait la tête du vainqueur d'une couronne faite d'un rameau d'olivier; le kotinos.

     

    Lexique

    héraut: personne qui annonce un évènement

    héllanodice: dans l’Antiquité, c’était un juge aux jeux olympiques

    Zeus: Zeus est le roi des dieux dans la mythologie grecque

    Héra: Dans la mythologie grecque, Héra est la sœur et la femme de Zeus.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique